Newsletters et presse

Lettres d'information Turquie
JANVIER 2020

Selon les nouvelles estimations du FMI et de la Banque mondiale, la Turquie devrait connaître un retour de sa croissance en 2020 à environ 3%, un scénario nettement plus optimiste que celui avancé courant 2019 par ces deux institutions qui prévoyaient une croissance autour de 0% voire 1%. La Banque mondiale souligne ainsi que l'activité devrait rebondir à un rythme plus rapide que prévu à mesure que la demande intérieure s'améliore. Un rebond qui pourrait se renforcer si les risques commerciaux internationaux s'atténuaient. Pour 2021, la Banque mondiale prévoit une croissance de 4%, légèrement en deçà des prévisions du gouvernement turc qui anticipe 5% jusque 2022.

Consultez la newsletter - Janvier 2020

Décembre 2019

La Turquie a clôturé l'année 2019 sur une note économique positive. Le PIB du pays renoue en effet avec une croissance de +0,9% au troisième trimestre en glissement annuel mettant ainsi fin à trois trimestres consécutifs de contraction. Dans le cadre de son plan "Vision 2023", la Turquie ambitionne de devenir l'une des 10 puissances économiques mondiales d'ici 2023. Une prétention qui s'affirme par la réalisation de grands projets stratégiques pour le pays dont 2019 aura été le témoin de la concrétisation de certains d'entre eux.

Consultez la newsletter - Décembre 2019

Novembre 2019

Le mois de novembre a été marqué par un vif regain d'intérêt des investisseurs étrangers envers la Turquie. Nombreux ont été les industriels européens et asiatiques de secteurs d'activités variés à s'y engager à travers différentes stratégies d'investissements : croissance externe, acquisition de parts ou joint-venture. D'autres entreprises, déjà présentes sur le sol turc, ont réaffirmé leur confiance en annonçant leur volonté d'y investir davantage prochainement.

Consultez la newsletter - Novembre 2019

Octobre 2019

Le 30 septembre dernier, le gouvernement a lancé son deuxième nouveau programme économique afin de répondre aux défis en constante évolution et de remédier aux déséquilibres macroéconomiques. Suite à cela, les prévisions de croissance ont ainsi été actualisées pour 2019 de 2,3% à 0,5%, et de 3,5% à 5% pour 2020. Les prévisions d'inflation ont été revues à la baisse de 15,9% à 12% pour 2019 et devraient passer sous la barre des 10% en 2020.

Consultez la newsletter - Octobre 2019

Septembre 2019

Selon les chiffres officiels publiés en août, l’économie turque a renoué avec la croissance en glissement trimestriel au deuxième trimestre 2019 enregistrant une hausse de 1,2% par rapport au trimestre précédent. En rythme annuel cependant, elle a décliné de 1,5% par rapport au deuxième trimestre 2018, un chiffre qui reste tout de même supérieur aux estimations initiales (-2%) ; cette reprise modeste dissipe les craintes selon lesquelles le pays se dirigeait vers une récession durable.

Consultez la newsletter - Septembre 2019

Juillet 2019

Les premiers indices économiques montrent une légère amélioration de la situation du pays, amélioration qui devrait se concrétiser pleinement en fin d'année. En effet, le taux d'inflation qui était d'environ 25% début 2019 a reculé à 15,7% au mois de juin, soit une meilleure performance que prévue.

Consultez la newsletter - Juillet 2019

Juin 2019

Les chiffres de la croissance du premier trimestre 2019 ont été publiés : en rythme annuel, le PIB turc a décliné de 2,6% au premier trimestre mais a en revanche progressé de 1,3% par rapport au dernier trimestre de 2018. La consommation des ménages, principal moteur de l'économie, et l’investtissement ont respectivement reculé de 4,7% et 13%, tandis que les dépenses publiques ont affiché une hausse de 7,2%. Les exportations, dopées par une livre affaiblie, ont augmenté de 9,5% alors que les importations ont diminué de 28,8% sur la même période.

Consultez la newsletter - Juin 2019

Mai 2019

La mise en place tant attendue des réformes économiques par le monde des affaires et annoncée après les élec5ons municipales du 31 mars dernier a été retardée par l'agenda politique. En effet, la Haute Commission électorale de Turquie (YSK) a décidé d'annuler le résultat du vote à Istanbul qui a vu arriver le candidat de l'opposition Ekrem Imamoğlu en tête et a programmé de nouvelles élections le 23 juin prochain pour réélire le maire d'Istanbul. Cette annulation a été décidée suite aux irrégularités invoquées par le parti du président Recep Tayyip Erdoğan et qui auraient influé sur l'issue du scrutin.

Consultez la newsletter - Mai 2019

Avril 2019

Après les élections municipales du 31 mars dernier, la Turquie est entrée dans une période de quatre ans sans scrutin qui est prévue d'être consacrée au rééquilibrage économique du pays. Le gouvernement a donc dévoilé une feuille de route s’inscrivant dans le cadre du « nouveau plan économique ». La priorité sera donnée au secteur financier où le gouvernement compte adopter plusieurs mesures fortes.

Consultez la newsletter - Avril 2019

Mars 2019

Avec une progression de 2,6% enregistrée en 2018, la Turquie a su maintenir un taux de croissance positif et démontrer une nouvelle fois sa résilience face aux imprévus économiques et monétaires. Les mesures prises par le gouvernement pour contrer la dévaluation et la forte inflation conséquente ont permis de soutenir certains secteurs comme l’automobile qui a été le principal poste d’exportation en 2018. L’inflation devrait ralentir cette année grâce à un effet de base et la stabilisation de la livre turque : une plein reprise est attendue dès la mi 2019.

Consultez la newsletter - Mars 2019

Février 2019

La Turquie est actuellement confrontée à un ralentissement économique, caractérisé par la chute de la livre turque et accentué par une hausse significative de l’inflation. Néanmoins, les signes de stabilisations se font sentir. La vitalité des exportations turques en 2018, portées par un taux de change favorable et par la croissance en Europe, principal partenaire commercial de la Turquie, couplée à la baisse des importations, ont favorablement impacté le déficit commercial en baisse de 30%

Consultez la newsletter - Février 2019

Janvier 2019

Après une année prospère en 2017 et 3 premiers trimestres de croissance soutenue en 2018, l’économie turque s’attend à un ralentissement cette année en raison des tensions commerciales internationales accrues de ces derniers mois. Cependant, les économistes estiment que l’activité turque devrait rebondir à partir du second semestre. . Le maintien des mesures prises pour lutter contre l’inflation (baisse de la taxe spéciale à la consommation et de la TVA, baisse de prix volontaire initiée par certaines entreprises et commerçants…) devrait également contribuer à la reprise de l’activité générale

Consultez la newsletter - Janvier 2019

Parutions presse