Energie Solaire

Energie Solaire


Le secteur de l'énergie solaire en Turquie


La consommation d’électricité en Turquie augmente en moyenne de 8,5% chaque année. L’électricité répond à un quart des besoins énergétiques du pays. Malgré une augmentation de 80% de la production d’électricité au cours de la dernière décennie, y compris une augmentation de 90% de la capacité d’énergie renouvelable, la Turquie peine toujours à satisfaire ses besoins en production d’électricité.


L’énergie est le premier poste import de la Turquie et le pays a considérablement investi dans les ressources nationales et renouvelables au fil des années pour réduire sa dépendance vis-à-vis des ressources extérieures pour la production d’électricité.

Le gouvernement turc s'est ainsi fixé l'objectif d’atteindre 30% d’énergies renouvelables dans sa production nationale d’électricité à l’horizon 2023. Selon l’Agence internationale de l’énergie, la capacité de la Turquie en matière d'énergies renouvelables devrait augmenter de 50% d'ici 2024 hissant le pays parmi les 5 premiers leaders européens des énergies renouvelables.

Parmi les énergies renouvelables, la Turquie opte principalement pour l'hydraulique et l’éolien. Le solaire, bien que moins exploité pour le moment, est considéré comme le domaine énergétique d'avenir puisque la Turquie offre un important potentiel solaire.

La politique de la Turquie concernant le marché solaire s’efforce depuis quelques années de promouvoir le photovoltaïque solaire sur les toits. Pour les projets de plus grande envergure, le pays a lancé le modèle YEKA en 2016 (zone de ressources énergétiques renouvelables) permettant l’allocation gratuite de terrains.
Bien que les investissements dans cette ressource se soient multipliés ces six dernières années, la Turquie n’exploite pas la totalité de son potentiel solaire et les incitations gouvernementales ne manquent pas pour encourager les acteurs à investir davantage dans cette ressource inépuisable.

Télécharger la note au format PDF