Newsletters et presse

Septembre 2020

Le Covid-19 continue à occuper la une de l'actualité en Turquie à l'instar de nombreux pays. Au 28 septembre 2020, la Turquie enregistrait 315.845 cas de contamination pour 8.062 décès. La situation sanitaire en Turquie n'est donc pas totalement maîtrisée et le nombre de cas enregistré quotidiennement augmente chaque jour depuis la levée des restrictions en juin dernier et les vacances d'été. Néanmoins, la Turquie reste l'un des pays les moins touchés : selon l'OCDE, elle se classe 3ème après la Chine et la Corée du Sud. Afin de limiter au maximum les risques tout en préservant l'activité économique, les autorités locales ont mis en place des mesures ciblées : maintien de l'éducation des enfants à distance, obligation de porter le masque dans les espaces publics (ouverts et fermés), sollicitation des entreprises à poursuivre le télétravail si leur structure le leur permet ou encore la prolongation de l'interdiction de licenciement de deux mois. Pour empêcher la formation de chaînes de contamination, la Turquie poursuit sa stratégie d'intensification des dépistages (environ 100.000 tests réalisés quotidiennement) et continue le traçage des foyers de contamination et des personnes infectées.

Ces mesures semblent porter leurs fruits. L'amélioration de certains indicateurs ces derniers mois (hausse de la production industrielle, des exportations, de la consommation intérieure, du tourisme) sont les signes annonciateurs d'une reprise certaine. D'ailleurs, selon les dernières estimations publiées par l'OCDE, une récession de 2,9% est désormais anticipée cette année pour la Turquie au lieu des 4,8% prévue en juin dernier. Un rebond significatif est ensuite attendu pour 2021 avec une croissance estimée à 3,9%. La Turquie fait ainsi partie des 5 pays aux prévisions de croissance les plus élevées.

Parallèlement à la crise sanitaire, la Turquie fait face à une crise d'envergure sur le front diplomatique. En effet, après la découverte en août dernier d'une importante réserve de gaz naturel en Mer Noire, estimée à 320 milliards m3 soit l'équivalent de 10 ans de consommation, la Turquie a accéléré ses recherches de gisements d'hydrocarbures en Méditerranée Orientale, des travaux de forage rapidement condamnés par la Grèce, revendiquant son droit sur ces eaux territoriales, et dénoncés par la France intensifiant ainsi les tensions entre Ankara et ses voisins européens. Au dépit des querelles politiques, il n’en demeure pas moins que la Turquie et l’Europe des 27 restent deux partenaires interdépendants sur le plan économique qui entretiennent des relations commerciales solides depuis de longues années. 6ème partenaire commercial de l’UE en 2019 avec 138 milliards € d’échanges bilatéraux réalisés, la Turquie figure en effet parmi les plus importants alliés commerciaux de l'UE ; elle se hisse d’ailleurs devant le Japon (124 milliards €) et la Norvège (105 milliards €).

ACTUALITES ECONOMIQUES & BUSINESS

Inauguration d’un nouveau complexe géographique
La Turquie a inauguré début septembre un nouveau centre technologique intensifiant la volonté de devenir un hub régional de production et de technologie. L'objectif du complexe sera de superviser la transformation numérique du pays et d'aider les entreprises à se préparer à la révolution de l'industrie 4.0. Créé avec un investissement de plus de 30 millions €, le centre offrira gratuitement 400.000 heures de formation à au moins 40.000 employés. Le même jour, 40 nouvelles usines toutes situées dans la Zone Industrielle IMES de Dilovasi (à l’Est d’Istanbul) ont été inaugurées dont le coût total de l’investissement s’est élevé à près de 615 millions €.
Source : Dünya, 29 août 2020

Le français Imerys acquiert 60% des parts de la société turque Haznedar
Imerys, n°1 mondial des réfractaires monolithiques aluminosilicates, a signé un accord pour l'acquisition d'une participation majoritaire de 60%, avec des options d'achat du reste du capital, du groupe Haznedar, un fabricant turc de réfractaires monolithiques et de briques réfractaires de haute qualité, servant les industries sidérurgique, cimentière et pétrochimique. Avec cet accord, Imerys, déjà présent dans 30 pays, complétera son offre actuelle par des briques réfractaires standards et acides et étendra son empreinte industrielle avec une base de production compétitive en Turquie, stratégiquement située entre l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. La clôture de cette transaction, qui est soumise aux approbations des institutions de la concurrence, est attendue au quatrième trimestre 2020.
Source : Capital, 11 août 2020

Partenariat Turco-allemand dans la cybersécurité
VMRay, société allemande de cybersécurité, a signé un partenariat avec le turc Deepcase, spécialisé dans la recherche de menaces, de criminalistique numérique et de réponse aux incidents et investigation numérique. Deepcase distribuera la détection et l’analyse des logiciels malveillants de VMRay afin de créer des solutions personnalisées qui aideront ses clients à accélérer leur réponse aux nouvelles menaces malwares. Le marché turc fait partie des régions à la croissance la plus rapide en termes de dépenses informatiques. Les dépenses en TIC des institutions turques devraient atteindre 17,1 milliards $ en 2019. Avec la hausse des cyberattaques dans le monde, cet accord reflète les besoins de la Turquie en solutions de cybersécurité et témoigne des opportunités présentes pour les entreprises à forte valeur-ajoutée.
Source : VMRay, 08 septembre 2020

Invista et SASA signent un accord de 935 millions $ pour la production de PTA
Dans le cadre du projet de production d'acide téréphtalique purifié (PTA) de la société turque SASA, cette dernière a conclu un accord avec l'américain Invista Performance Technologies (filiale du conglomérat Koch Industries), pour la licence de sa technologie P8. Avec une capacité de production annuelle de 1,5 million de tonnes métriques de PTA, l'installation de SASA pourrait être la plus grande capacité à flux unique autorisée par Invista. Cet accord permettra l'autosuffisance de la Turquie en PTA et hissera le pays comme l'un des plus importants producteurs de polyester au monde au même titre que la Chine et l'Inde.
Source : Business Wire, 03 septembre 2020

Partenariat stratégique entre Chevron et Petrol Ofisi
Cette coopération stratégique comprend l'octroi de licences, la production, la distribution et la commercialisation des produits lubrifiants Chevron sous la marque Texaco par Petrol Ofisi. Un travail conjoint sur le développement technologique et la préparation de la production a déjà démarré. Une fois les préparatifs terminés, la production des produits lubrifiants Chevron en Turquie est prévue de démarrer en 2021. Petrol Ofisi commencera à commercialiser des lubrifiants pour voitures particulières, des lubrifiants lourds et des produits industriels de marque Chevron Texaco à travers ses 16.000 points de vente. Cet accord n'est pas la première collaboration entre les deux marques. Depuis 2014, Petrol Ofisi a pris en charge la distribution et la commercialisation des lubrifiants marins Chevron.
Source : Dünya, 07 septembre 2020

La plateforme de trading Bitpanda a lancé ses activités en Turquie
Après la France et l'Espagne, Bitpanda a sélectionné le marché turc pour continuer d'étendre ses activités à l'international. Selon la société la Turquie représente un marché attractif avec un taux d'adoption et une demande élevés en Bitcoin et autres actifs numériques. Cela donne à la Turquie une position unique en tant que marché concurrentiel qui permet le développement de technologies financières de pointe. Pour sa phase de croissance, la société compte apporter la plateforme d'investissement à tous types de clients, élargir son offre avec de nouveaux
produits puis d'étendre ses services à d'autres marchés étrangers.
Source : Agence Anadolu, 12 août 2020

L’aéroport d’Istanbul, pionnier du certificat d’accréditation sanitaire
L'aéroport d'Istanbul est devenu le premier aéroport au monde à recevoir le certificat d'accréditation d'accréditation sanitaire délivré par l'Airports Council International. Ce programme d'accréditation évalue les nouvelles mesures et procédures sanitaires introduites à la suite de la pandémie de Covid-19. Il examine le nettoyage et la désinfection, la distanciation sociale, la protection du personnel, l'aménagement physique, les communications avec les passagers et les installations pour les passagers. Cette accréditation reconnaît l'engagement sanitaire de la Turquie face aux nouvelles réalités liées au coronavirus et sa volonté de renforcer la confiance des passagers.
Source : Agence Anadolu, 12 août 2020

Le français Sercel exporte son premier système de données sismiques au turc TPIC
Sercel a effectué sa première livraison de WiNG, un nouveau système d’acquisition nodal terrestre sans fil entièrement intégré, à son client de longue date TPIC (Turkish Petroleum International Company). WiNG est un système parfaitement adapté aux exigences de l'industrie sismique turque qui cherche à réaliser des études à grande productivité. Il s’appuie sur la technologie de QuietSeis®, le capteur numérique à très large bande de fréquences de Sercel. TPIC recueillera ainsi des données sismiques de très haute qualité dans des lieux difficiles d’accès comme les régions montagneuses. Malgré les tensions de ces derniers mois, cette coopération rappelle la force des relations commerciales entre Paris et Ankara et la position de premier plan dont dispose les technologies françaises en Turquie.
Source : Dünya, 08 septembre 2020

Le géant Zynga investit de nouveau dans une entreprise turque
Zynga, leader mondial du divertissement interactif, a acquis 80% des parts du fabricant de jeux turc Rollic pour 168 millions $. Le fabricant de Farmville a renforcé son emprise sur le marché du jeu mobile en pleine croissance grâce à une série d’acquisitions et d’accords de licence avec des médias pour publier des jeux à thème de franchises populaires. Début juin, Zynga avait déjà conclu un accord et acheté la société de jeux turque Peak Games pour 1,8 milliard $, la plus importante acquisition de la société à ce jour. En 2018, Zynga avait également acquis une autre société de jeux mobiles basée à Istanbul, Gram Games, pour 250 millions $. Depuis sa création en décembre 2018, Rollic a attiré plus de 65 millions d'utilisateurs actifs par mois et ses jeux comptent plus de 250 millions de téléchargements.
Source : Invest.gov.tr, juillet 2020

Sequent Scientific acquiert la participation restante de 40% du turc Provet
Sequent Scientific, société pharmaceutique indienne spécialisée dans les domaines de la santé animale et des services d'analyse, a acquis la participation minoritaire restante de 40% de la société turque Provet pour 17,1 millions $ dont elle détenait déjà 60% depuis 2014. La société turque développe des produits destinés aux animaux d'équitation, de compagnie et à la volaille. Présente en Inde, Turquie, Allemagne, Espagne et Brésil, la société indienne a une forte empreinte à l'international. Son actionnaire majoritaire est le fonds américain Carlyle qui a acquis 75% des parts de la société indienne il y a quelques mois.
Source : Dünya, 24 septembre 2020

L'autrichien Umdasch acquiert une participation majoritaire du turc Madosan
Le turc Madosan, fabricant d'étagères industrielles et spécialiste de l'agencement en magasin, a cédé 55% de ses parts au géant autrichien Umdasch, spécialisé dans les solutions de branding des magasins retail. En plus de fournir le marché turc, Madosan opère pour le compte de grandes marques européennes : la chaine de supermarchés Auchan, les magasins de beauté Rossman, la chaine de bricolage Leroy Merlin ou encore Bosch ont fait appel à ses solutions. Les services et le portefeuille clients de Madosan apporteront ainsi une complémentarité immédiate à Umdasch et viendront appuyer son expansion internationale en particulier vers les pays du proche orient et asiatiques.
Source : Dünya, 02 septembre 2020

Rachat stratégique du géant turc de l'industrie pharmaceutique Abdi Ibrahim
Le leader du secteur pharmaceutique en Turquie Abdi Ibrahim a acquis 28,5% des actions de la société de biotechnologie suisse OM Pharma pour 530 millions $, devenant ainsi le 2ème actionnaire de la société. Cet investissement n'est pas anodin puisque les médicaments issus de la biotechnologie représentent environ 20% du marché pharmaceutique mondial. On estime que la part de la biotechnologie dans tous les produits de diagnostics médicamenteux atteindra 80% d'ici 2030. En Turquie, ce marché représente près de 55 millions $. 31/100 des médicaments les plus vendus sur le marché turc sont des produits issus de la biotechnologie.
Source : Daily Sabah, 18 septembre 2020

Télécharger la newsletter au format PDF