Blog Business Turquie

LETTRE D'INFORMATION TURQUIE - MAI 2020

29-05-2020

En raison de la décélération du rythme de propagation du coronavirus, la Turquie a entamé depuis mi-mai un processus de normalisation progressive et contrôlée. Jusqu'ici, le pays s'est illustré avec un nombre de morts liés au Covid-19 relativement faible : selon le dernier bilan officiel en date du 27 mai 2020, le pays compte 4.431 décès pour 159.797 cas.

Afin de ménager la croissance économique, les autorités turques avaient opté pour des mesures ciblées : fermeture des commerces non essentiels, fort encouragement au télétravail, couvre feu général limité au week-end et jours fériés, confinement obligatoire des jeunes et des personnes âgées, limitation des déplacements intérieurs. Désormais, dans le cadre du plan de normalisation ces restrictions ont été en partie allégées et certaines professions ont repris leurs activités : levée des restrictions de déplacements interurbains dans certains départements, ré-ouverture de certains commerces (centres commerciaux, salons de coiffure/barbiers/salons de beauté), reprise complète de la production dans les usines automobiles. À cela s'ajoute l'ouverture des frontières aux patients médicaux depuis le 20 mai. Les couvre-feux devraient néanmoins continuer à être appliqués les week-ends dans les villes comptant le plus de cas de malades et l'éducation à distance devrait se poursuivre jusqu'en septembre.

Faisant suite à 4 jours de confinement strict sur l'ensemble du territoire pour les fêtes de fin du ramadan, le mois de juin marquera une nouvelle étape dans le retour à la normale. Les compagnies aériennes s'apprêtent en effet à redémarrer leurs vols en commençant par desservir un nombre limité de destinations, les trains devraient reprendre le trafic ferroviaire dès le 28 mai et les voyages en bus comptent redémarrer le 04 juin. Les rassemblements dans les lieux de culte seront à nouveau autorisés mais resterons fortement  encadrés. Les bars, restaurants et café s'attendent à une ré-ouverture de leurs commerces mi-juin. 

Sur le plan économique, la Banque centrale turque a abaissé le taux directeur de 50 points de base à 8,25%, marquant sa neuvième réduction consécutive depuis juin 2019. Prolongeant un cycle d'assouplissement qui a fait chuter le taux de 1.575 points de base en moins d'un an, la Turquie entend plus que jamais maintenir le crédit en circulation. Malgré une contraction du PIB attendue cette année, les spécialistes anticipent un fort rebond dès 2021 (+6% selon la BERD). Cette reprise devrait être en partie soutenue par la volonté des entreprises européennes de transférer leurs chaines de production en Turquie pour rapprocher géographiquement leur processus d'approvisionnement attirant ainsi les investissements.