Blog Business Turquie

INTERNATIONALISATION ET COVID-19 : CETTE CRISE ENGAGE A AGIR ET A REPENSER

10-06-2020

La pandémie de Covid-19 a plongé le monde dans une crise sanitaire et un ralentissement économique, voire une récession, sans précédent. Fort heureusement il y aura un après auquel il faut penser et se préparer. Cela engage donc non seulement à agir pour faire face mais également à mener un travail de réflexion sur l’économie internationale et sur l’activité des entreprises à l’international que cette crise affecte (durablement) de façon plus spécifique.

L’INTERNATIONAL PLUS QUE JAMAIS : DES MUTATIONS, UNE OPPORTUNITÉ !

Ce ne sera pas la fin de la mondialisation car nous mesurons plus que jamais combien tous les pays, toutes les économies, toutes nos activités sont reliés, interdépendants et le resterons. L’international est plus que jamais au cœur du quotidien de chacun et restera un facteur clé de la relance économique à venir (notamment parce que cela impliquera mécaniquement une hausse des importations de biens et services), de la pérennité et de la croissance de nos start-up, PME/ETI et grands groupes. Mais de profondes mutations sont pressenties, d’autant plus que cette crise vient s’ajouter aux autres facteurs qui étaient déjà à l’œuvre tels que les impacts du changement climatique. Les cartes vont être rebattues et redistribuées. C’est une opportunité pour ceux qui seront les premiers à comprendre les nouvelles règles du jeu et à adapter en conséquence leurs pratiques de l’international ; ce sera une catastrophe pour ceux qui tarderont à les intégrer.

Le Gouvernement français a mis en place un plan de soutien aux entreprises exportatrices pour leur permettre de conserver leurs clients, de rester en veille sur leurs marchés et compétitives pour saisir les opportunités du rebond à venir. Ces mesures d’urgence sont indispensables et devront certainement être adaptées, complétées au fur et à mesure de l’évolution de la situation, des difficultés et des opportunités que les entreprises rencontreront.

Pour l’économie française le changement de paradigme post-COVID peut être une chance de prendre une meilleure place dans les échanges internationaux du cycle économique à venir et pour nos entreprises de repartir à l’international en étant plus adaptées que jamais aux nouvelles donnes mondiales. Il faut sortir de cette crise « RE-BORN GLOBAL ».

ENSEMBLE, ANTICIPONS ET CONSTRUISONS CE QUE SERA L’INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES

Il faut donc anticiper les mutations, réfléchir aux nouvelles approches de l’export et de l’internationalisation, à l’adaptation des outils d’accompagnement pour proposer aux entreprises françaises les analyses et solutions qui leur permettront d’affronter durablement cette crise et de pouvoir rebondir encore plus fortement à l’international.

Comment profiter de la reprise sur les marchés au fur et à mesure de leur sortie de crise ? Faudra-t-il se recentrer sur les marchés européens ? Comment faudra-t-il adapter sa prospection (présentielle, digitale) ? Faudra-t-il privilégier l’exportation à partir d’une base unique de production ou la multi-localisation pour servir chacun de ses marchés en toute autonomie et pour être en mesure d’équilibrer ses risques de rupture ? Quels seront les modes d’entrées sur les marchés à privilégier dans le mode post-crise ? Comment vont s’organiser les chaînes d’approvisionnement ? Comment faudra-t-il adapter l’animation des équipes et filiales à l’international ? Comment la demande des consommateurs/clients va-t-elle évoluer ? Comment adapter son offre et sa gestion de la relation client ? Une nouvelle concurrence va-t-elle apparaître ? De quels nouveaux services d’accompagnement et outils financiers auront besoin les entreprises à l’international ? Etc.

Advantis, spécialiste du marché turc depuis 2003, propose aux entreprises françaises des solutions opérationnelles sur-mesure adaptées à vos objectifs de développement tout en sécurisant vos démarches selon les réalités de la Turquie.


Source : La Fabrique de l'Exportation