Blog Business Turkey

LETTRE D'INFOGRAPHIE TURQUIE - AVRIL 2020 - NUMERO SPECIAL COVID-19

30-04-2020

Au 29 avril, avec 3.081 décès et 117.589 personnes infectées, la Turquie ne se ménage pas dans sa lutte contre la propagation du virus malgré des signes encourageants (nombre de nouveaux cas contaminés au plus bas depuis 20 jours, nombre de décès à la baisse pour le 7ème jour consécutif). Très en amont et dès le début de la propagation du virus, la Turquie a suspendu ses vols avec la Chine le 3 février, puis progressivement avec tous les pays du monde, ce jusqu'au 28 mai.

Dès l'apparition du premier cas de contamination en Turquie le 11 mars dernier, le gouvernement a pris des mesures d'ordre sanitaire et sociétal : la fermeture des lieux publics, le passage à l'éducation en ligne, le confinement d'abord volontaire puis obligatoire sous certaines conditions, le port du masque obligatoire, l'accélération de la construction d'infrastructures hospitalières figurent parmi les mesures phare. Au 7ème rang mondial avec plus de 40.000 tests quotidiens réalisés (sur une capacité de 50.000/jour), la Turquie entend assurer une prise en charge optimale de ses malades pour éviter un engorgement de ses hôpitaux (actuellement, le taux d'occupation des lits en soins intensifs n'est que de 60%).

Initialement chiffrées à 14,5 milliards EUR, les dépenses de l'Etat pour soutenir l'économie dans le cadre de son plan de soutien dévoilé le 18 mars dernier ont atteint plus de 25 milliards EUR. Parmi les points forts de ce plan, on notera des mesures de soutien aux entreprises (accès aux crédits sans intérêts, réductions et reports d'impôts, mesures de soutien spécifiques à certains secteurs...) et aux ménages les plus modestes via un octroi d'aides. A ce jour 4,4 millions de familles ont bénéficié de l'aide de l'état. L'abaissement spectaculaire du principal taux directeur de la Banque Centrale de Turquie de 100 points de base à 8,75% le 22 avril dernier vise également à contenir les effets négatifs de la pandémie sur l'économie turque.

Avec une prévision de croissance négative de -5% sur 2020 selon le FMI, la Turquie sera impactée par l'épidémie, mais dans une moindre mesure que les pays européens (prévisions pour l'Allemagne : -7%, la France : -7,2%, l'Italie : -9,1%) et pourra compter sur son économie résiliente et sur la structure de sa population, jeune et connectée (sur 83 millions d'habitants, 27,5% de la population a moins de 17 ans), pour une reprise économique dès l'année suivante. Toujours selon le FMI, la Turquie devrait en effet rebondir et enregistrer une croissance positive de 5% en 2021.

Enfin, la crise du Coronavirus aura permis l'accélération du développement des Nouvelles Technologies : les solutions utilisant l'intelligence artificielle et le big data, les outils d'analyse des risques et d'optimisation des coûts, les technologies sans contact, les outils de gestion et de suivi à distance, gestion optimale de l'énergie... Qualifiées hier de technologies de demain, elles sont désormais fortement plébiscitées par les industriels turcs et sont aujourd'hui une composante clé de la reconstruction économique post Coronavirus, conférant aux investisseurs désireux d'apporter leur pierre à l'édifice de nombreuses opportunités.

Lire l'intégralité de la newsletter (en Français)